•  

    Coupure. Cassure. Fin. CoInter vals - entre la coupure et sa suite possiblenclusion. Repérer la mort où elle s'insinusoïde. Et si?



    Entre deux images, mots, morceaux de phrases, d'odeurs, de rencontres? Entre ceci et cela? Ce lapse, cet espace, au calcul et à la mesure animaux, projection de sa finitude, érotique et fatale, un tel débordement, à pousser du revers de la main, à effacer du bout des lèvres aux sons meublants, à sauter dedans ou dans lequel s'immoler, histoire d'amollir ses doutes, dans lequel se vautrer ou juste quelque part à habiter.

     



    Anthropocentrisme binaire.
    Battement de cœur. Souffle. Pas.

     Décorer, édulcorer, obliquer, au plus vite, combler, dicte-t-on. Pourtant, s'en nourrir, s'en repaitre, s'en in/différer, outre passer, jouer, composer, créer. Non binaire. Systèmes nerveux. Très nerveux, parfois. Tension.


    Dispositif imprécis porteur de précieux, d'indicible, l'inter, qui en l'espace d'un éclair de la discrétion quasi absolue mue en vacarme strident, accablant, pétrifiant, tuant. Mais aussi de grincements, de rythmes saccadés, saccagés, alanguis, appétissants. Ou abrutissants.


    Espace de doutes, pour beaucoup, d'inconfortables. Société solide, béton, où toutes les significations semblent inscrites, circonscrites dans des objets finis, gages de sécurité, de contrôle, de certitude, de garantie tangible. De statut social. Sur un réseau, celui à partager. Faux/espoir/s. Vite de nouveaux objets, aux aguets, la faille de la désuétude, la perte de statut. Statuer, stratifier au maximum afin de minimiser l'espace.


    Nommer ainsi ces interventions, ces messages, informations, invitations à commenter, vérification d'état de vie. Statut? Quota de statuts? Quo. Mouvances, peurs, tsun/amis.


    Si je coupe trop tôt, j'altère le plaisir. Trop tard, le désir. Trop tôt pour l'un, trop tard pour l'autre. Chacune et chacun son entrechat, sa flexibilité, ses attentes, ses peurs, sa biochimie.


    24 par seconde. 16 millions impossibles à nommer toutes. Et des mots, des gestes, des regards, des frissons, des ceci, des cela, et cela et encore cela? Entre deux images se glisse une image perfide, entre deux couleurs, perceptibles? Entre des mots, d'autres, des idées, des sons interpelants dans un dit système de signes, inférés, occultés. Y jouer en les prononçant. Et d'abord, apprivoiser.

     

     


    Des vals vus, le firmament. Tête première, la Terre. Racines cheveux. Éros tique.

     

     



    © Zéo Zigzags 2012








    http://data0.eklablog.com/artobase/mod_article36752154_1.png http://data0.eklablog.com/artobase/mod_article36752154_1.jpeg http://data0.eklablog.com/artobase/mod_article36752154_2.jpeg

     

     

     

    « It les EX »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :