• KROUCHHH — Rétroviseur lancement et tout

    Le 7 septembre dernier avait lieu le lancement de KROUCHHH, livre de twittérature féministe à crocs, à la librairie Le port de tête, à Montréal. Tel qu'annoncé, Diane Guilbault, femme de cœur et présidente déterminée de PDF Québec (Pour les Droits des Femmes du Québec) était présente. Je lui ai remis une version imprimée de l’œuvre numérique vrg [métaphore au sujet de l'excision et de l'infibulation] spécialement dédicacée à ce groupe dont je fais partie.

    Avec Diane Guilbault (à gauche) - Photo : Catherine Courchesne

    Avec Diane Guilbault (à gauche) - Photo Catherine Courchesne

    DSC_0091.jpg

     Remise de l’œuvre dédicacée à PDF Québec à Madame Guilbault - Photo Catherine Courchesne

     

    Andrée Yanacopoulo, aussi membre de notre groupe, m'a fait l'honneur de sa présence. Vous pouvez discuter avec cette grande dame au Salon d'Andrée sur le site de PDF Québec.

     DSC_0122.jpg

    Ci-haut et ci-bas, avec Andrée Yanacopoulo (à droite) - Photo Catherine Courchesne

    DSC_0044.jpg
    Je les remercie toutes deux pour leur précieuse présence. Je remercie également Catherine Courchesne, qui a si généreusement réalisé la photographie de l'évènement. Voici d'ailleurs, parsemées ici, quelques-unes des photographies de Catherine. Et ne manquez pas l'album des invités qui ont accepté que leur photo soit diffusée ici.

    Le livre est disponible, pour le moment, aux librairies suivantes : Le port de tête, Librairie Jasmin (coop UQÀM), librairie Le Parchemin, L'Euguélionne
     

     

    DSC_0005.jpg

    KROUCHHH est dédicacé à Mélissa Bégin, sur la photo - Photo Catherine Courchesne

     

                   DSC_0197.jpgDSC_0173.jpgDSC_0201.jpg

     

    L’œil dans le rétroviseur et le regard sur la route, permettez-moi de vous parler très brièvement de l'auteure, en l’occurrence, moi-même, et d'introduire les lectRICEeurs au processus de création de A à Z de ce livre, des autres à venir chez Zèbre édition. Certaines des infos fournies ici pourraient par ailleurs s'avérer utiles à qui voudrait se... lancer.

    Précisons d'abord que je suis une personne du type Renaissance, c'est-à-dire oeuvrant dans diverses disciplines. Théoricienne interdisciplinaire (intersection notamment de : philosophie, histoire de l'art, théorie des idéologies, création, muséologie, psychanalyse, études du cinéma, et autres), j'ai eu l'occasion de publier au cours de mon cheminement professionnel, surtout à titre de muséologue, en histoire de l'art, de prononcer des conférences, participer à l'ACFAS, etc.

    La création pluridisciplinaire (œuvrant dans différentes disciplines) est le moteur de ma vie que ce soit sur le plan théorique ou pratique (musique acousmatique, électroacoustique, littérature, poésie, arts visuels numériques surtout).

    Voilà pour le portrait instantané. Maintenant, mise en situation : parlons de la répartition des revenus tirés du prix d'un livre :

    • AuteurE : 10 %
    • ÉditRICEeur : 30 %
    • DistributRICEeur : 20 %
    • Librairie : 40 %

    Le roman écrit en 2012 avait couté cher en envois postaux, surtout en France (le Québec littéraire étant plutôt restreint), à la recherche (non exhaustive, trop dispendieuse) d'une maison d'édition. Du coup,  tout « profit » potentiel était disparu. Pour créer, au Québec,  je veux dire à titre professionnel et non « commercialisable », il faut payer, avoir une bonne source de revenus autre, voire s'endetter. Pas question de retourner dans ce chemin plutôt cul-de-sac, surtout pour une auteure s'interrogeant à même l'écriture sur sa pratique, de la caresse à la torture des mots, de surcroit, Oulipo et dada au cœur, pas très courant ici.

    Une touche de vécu : réouverture de la maison d'édition que l'emploi salarié avait privé de vie tout ce temps. Démission de l'emploi occupé (épuisement professionnel aidant), oxygène et stress empreint de bonheur à défaut d'argent (les artistes, vivent d'amour et d'eau fraiche, non?) du travail autonome.

     

    Différentes étapes, grosso modo, le détail étant laborieux, surtout côté administratif :

     Maison d'édition :

    • Enregistrement
    • Inscription à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)
    • Inscription à Revenu Québec et Canada, numéros de taxes
    • Demande de la première série de ISBN
    • Remplir exigences de preuves d'enregistrement de la compagnie à des fins commerciales
    • Conception du logo de la maison d'édition et de la carte d'affaires
    • Conception du logo de la collection

     

    KROUCHHH, le livre :

    • Tri (plus de 6 000 gazouillis) : jeter, corriger, mettre à jour
    • Écriture
    • Révision - correction
    • Mise en page
    • Infographie (livre, signets, affiches)
    • Organisation du lancement (lieu, horaire)
    • Dépôts légaux (Québec, Canada)
    • Publicité
    • Invitations de groupes et invitations personnelles
    • Livraison de matériel promotionnel, présentation et négociation en personne et envois postaux
    • Demande de commandite (don reçu, sincères remerciements à ma succursale CIBC)
    • Distribution
    • Tenue de livres et de la comptabilité
    • Suivi partout, de toutes les étapes, et des inventaires

     

    Regret   :-/    :

    Ne pas disposer de fonds suffisants pour envoyer quelques copies à des personnes du milieu littéraire et médiatique. Grand regret.

     

    Accès :

    L'autoédition vous tente? Sachez que peu de librairies sont disposées à prendre des livres en consigne. Pas de distributRICEeur indépendantE, pas d'achat de la part de quelque librairie que ce soit.

    Achat local et international en ligne chez Les libraires. Sinon, vous pouvez commander directement chez Zèbre édition.

    Rappel : achat direct (frais de poste à ajouter, c'est assez peu à Montréal) en communiquant par courriel : zebre.edition/arobase/artth.net. Il n'y a pas de tarif « livre » sur le territoire canadien.

     

    Objectifs financiers :

    Récupérer les sommes investies, on oublie le temps bien entendu... éventuellement un peu de surplus afin de pouvoir continuer sans m'endetter autrement qu'en temps.

     

    Album des invitéEs présentEs

    Notre photographe (à droite), Catherine Courchesne. Photo : Ophélie Émond, que nous remercions.

    DSC_0262.jpg 

    Toutes les autres photos sont de Catherine Courchesne.

     

    DSC_0112.jpg    
    Jordan Dessertine et Louis de Bernies

    DSC_0104.jpg
     
     
     
     

     DSC_0077.jpg

     Imren Meamedova

     DSC_0079.jpg
     

     

     

    DSC_0002.jpg

    Gaétan Leblanc, Edel Cruz

     

     

    DSC_0139.jpg
     DSC_0143.jpg
     
    Elena Ruberto

     

     

    DSC_0147.jpg
     
    Marc-André Fontaine
     
    DSC_0043.jpg

    Andrée Yanacopoulo, Marc-André Fontaine

     

     

    DSC_0152.jpg
     
    Aïcha Lori
     
    DSC_0011.jpg
     
     
     
     
     
    DSC_0146.jpg
     
    Stéphane Boudrias, Mélanie Hébert
     
    DSC_0159.jpg
     
     
     
     
     
    DSC_0049.jpg
     
    Hélène McCann
     
    DSC_0047.jpg
     
    DSC_0010.jpg
     
     Martin Payette
     
     
     
     
    DSC_0218.jpg
     
    Ophélie Émond, Mélissa Bégin
     
    DSC_0223.psd
     
     
     
    Et voilà! Merci à toutes les personnes présentes, c'était vraiment super chouette!
    Merci au personnel de la librairie Le port de tête et à l'organisateur, Martin Turcotte
     
     
    DSC_0186.jpg
     
     
    Le prochain lancement du livre de la collection ZIP, PAS CHER, se fera le 9 novembre, de 18 à 20 h, toujours à la librairie Le port de tête.
    Je serai aussi présente au Salon du Livre, mercredi le 14 novembre, de 15 à 17 h, au kiosque Bouquinbec, en compagnie de Louis de Bernies.
     
     
    À bientôt!
    « Ça va faire K R..O...U....C.....H......H.......H........!PAS CHER — TWITTÉRATURE DADAPATALIPO - ZOBJETS »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :