• len

    Image-poésie

    Cliquer sur l'image pour agrandir

     

     

    len

     

     

     

    « déchusc »

  • Commentaires

    6
    Lundi 21 Octobre 2013 à 01:14

    Merci, chère Emma.

    Mes mots sont presque toujours politiques depuis des semaines, des mois. Nous vivons une période essentille pour le Québec ici. Ma poésie pateinte et s'impatiente dans un coin.

    xxx

    5
    EManola
    Dimanche 20 Octobre 2013 à 11:06

    J'aime cette entrée en matière, cette chevelure du néant qui semble retenir tes mots : ton silence participe encore de ce mouvement qu'il tisse en secret. Bien à toi ma chère Zéo.

    Emmanuelle

     

    4
    Samedi 19 Octobre 2013 à 02:33

    lamavettt

    Très beau, ce que tu as écrit... « se tordant d'un rire fauve » : superbe.

    Personnellement, c'est le monde que je voudrais différent. Une petite flamme à la fois. [Et c'est épuisant.]

    3
    Samedi 19 Octobre 2013 à 01:56

    Facto

    L'interprétation de la poésie est en soi.Tu as donc en toi ce velouté de tendresse quand tu lis la mienne et en général!

    2
    Jeudi 17 Octobre 2013 à 19:36

    c'était une flamme dans le soir

    se tordant d'un rire fauve

    sous le caressant vouloir

    de devenir autre chose

     

    1
    Le factotum
    Jeudi 17 Octobre 2013 à 15:16

    Cela me semble un velouté de tendresse.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :