• Où on loue l'hypochondrie

    Se loue à l'heure ou à la semaine. Aucun crédit accepté étant donné les dangers encourus.

     

     

    Où on loue l'hypochondrie

    Mansuétude pernicieuse dans la cavité musculaire de l'auriculaire droit suite à une invasion de globules bleus hyperthyroïdiens, à évaluer.

     

    Tendinites gangréneuses diagnostiquées dans le péristaltisme pulmonaire et à l'embouchure du pharynx muqueux, à médicamenter.  

     

    Couture préchirurgicale rebutante nécessite une précaire attention afin de refouler une dilatation latente du déhanchement occipital.

     

    Affaissement noté à la jonction de l'index et du genou du côté maladroit en conjonction avec infestation prémonitoire à échographier.

     

    Affection de la 3e paroi ventriculaire gauche et hypersensibilité créatinite causant une allergie anachronique à ne pas inscrire au dossier.

     

    Faiblesse générale du bassin accentuée en posture collatérale par la luxation de la veine cave, à revoir.

     

    Décollement de la rotule dorsale avec hydrophagie grimpante à sustenter.

     

    Écartèlement progressif de la gingivite accommodante postérieure amplifiée par une tendinite aigüe des voies respiratoires à contenir.

     

    Soubresauts compulsifs du péritoine contraignant à l'ablation d'une amygdalite galeuse sans mucus péremptoire.

     

    Atrophie apparente du maxillaire central avec disparition partielle du repli adipeux sous-cutané causant un détail parcimonieux à prévoir.

     

    Défloraison de l'humeur vitreuse accompagnée de vestiges et de brasse pression nécessitant la prise d'amortisseurs.

     

    Catharsis binoculaire apostasique pressentie avec épanchement  apoplectique de la paroi pré intestinale sans soins requis.

     

    Raideur dans le pharynx droit et enflure ostentatoire du cortex mémorable avec suintement prohibitif sous observation.

     

    Dysfonction neuronale éclectique attribuée à un mal fonctionnement pulsatif du neurotransmetteur AwB à évaluer.

     

    Infection notoire du nerf pulpeux avec adiposité sulfureuse et incontinence à plaques incurable.

     

    Amputation classique de l'hormone carotidienne avec décélération du pouls dubitatif sans intervention possible.

     

    Un tentaculaire gonflement de la veine frontale au niveau du capucin gauche et de la 43e vertèbre fémorale, on le dit agnostique.

     

    Un soudain gain de sang postérieur à la chirurgie capillaire induisant simultanément un mépris de la greffe osseuse est à craindre.
     

    Au divan avec une diverticulite verticale vernaculaire, il hyperventile avec peine.

     

    Pris d'une extravagance du testicule intra-utérin dont l'amplitude laisse présager une protubérance maligne dans le conduit salin.

     

     

     

    Toute reproduction interdite © Zéo Zigzags 5 et 6 février 2012

     

     

     

     

     

    « Oh, rage! La pluie plut. Mes mots pelures perdirent. Une aube pour Strofka »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    artobazz Profil de artobazz
    Lundi 6 Février 2012 à 22:38

    Je vois, du coup, notre équipe oulipienne de comédiens québécois (mises en scène théâtre UBU) jouer ça. Merci Strofka.  Pas sûr que ce soit achevé. J'ai vraiment un esprit hypertordu.

    1
    Lundi 6 Février 2012 à 09:39
    Strofka

    très bon.

    Un sketsch en soi.

    ( mais achevé )

     

     

    d'imprimerie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :