• Sylvie Mayrand - Au fond

    Merci à Sylvie Mayrand de m'avoir donné l'autorisation de publier son magnifique texte ici.

    Au fond a remporté le deuxième prix des Prix littéraires  de Radio-Canada catégorie « récit » en 2009,

    une bourse de 4 000 $. Le texte est plus tard devenu introuvable en ligne et je suis par conséquent

    très heureuse  de pouvoir, grâce à sa générosité, l'offrir à lire via Artobazz.

     

    Format original : cliquer sur l'image puis sur la loupe +

     

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sylvie Mayrand

     

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

    Sylvie Mayrand - Au fond

     

     

    Il me fera plaisir de transmettre vs commentaires à l'auteure,

    qui ne fréquente qu'exceptionnellement la Toile

     

     

     Crédits photographiques © Zéo Zigzags

     

     

    « Emmanuelle Masini - Sans titre [VC 2013-01]rivières »

  • Commentaires

    9
    la mavette
    Dimanche 2 Mars 2014 à 17:51

    j'avais lu, je relis  et toujours je tremble

    8
    Ellen P
    Dimanche 24 Février 2013 à 11:32

    Effectivement, la maladie bipolaire est à vie, elle ne se guérit pas mais se stabilise avec un traitement et se gère aussi moralement.

    Je voulais juste  dire que j'ai pris du Litium pendant 15 ans et que non seulement c'est très mauvais pour certains organes mais en plus, comme tu le dis Zéo, les bipolaires ont tendance à l'arrêter lorsque tout va bien et c'est la rechute, encore plus terrible... Je connais trop bien.

    J'ai aujourd'hui un traitement moins nocif que le Lithium mais que j'accepte de prendre à vie, ainsi j'ai même oublié que j'étais bipolaire car je le prends comme n'importe quel médicament...

    Il est vrai qu'il est difficile de vivre avec quelqu'un de Bipolaire car on se sent impuissant lors des phases descendantes.

    Moi-même avec mon expérience, j'ai essayé d'aider des personnes que je sentais bipolaires mais elles ne voulaient pas l'entendre et je me suis fait jetée ... 

    Alors je vais écrire un livre en espérant que mon expérience puisse rendre la vie plus agréable, voir belle !

    J'y mettrai tout mon coeur et raconterai mes " trucs" pour vaincre les angoisses et la peur.

    A bientôt Zéo !

     

    7
    artobazz Profil de artobazz
    Samedi 23 Février 2013 à 21:11

    Ellen

    Merci pour tes commentaires, que je vais transmettre à l'auteure. Oui, ce texte est magnifique sur le plan littéraire, c'est pour cela que je suis heureuse qu'il se retrouve ici car chez Radio-Canada, il est devenu introuvable. La personne aussi est magnifique, mais ça, c'est une autre histoire!

    Par ailleurs, la bipolarité ne se guérit pas. Avec de la chance, et pas dans tous les cas, elle se contrôle. Pour en avoir été témoine de si près, la tendance est, en phase maniaque, de vouloir abandonner tous les médicaments, de tout gérer, de penser que quelqu'un à l'intéreiur de soi peut tout gérer et contrôler, y compris les médicaments et la maladie elle-même. En phase dépressive aussi, à cause du découragement et des effets secondaires des médocs.

    Chaque personne a un profil différent et répond différemment sur le plan biochimique à des cocktails différents. Le lithium à ce jour est la porte prini=cipale mais il faut compter avec des efets sur les reins qui vont donc déterminer quels sont les autres ingrédients du cocktail. Mais sans lithium, mourir n'est guère mieux et... plus définitif... La maturité des gens qui souffrent de maladie mentale et leur entourage bien choisi participe à leur manière de composer avec la souffrance, toujours à attendre le petit interstice pour prendre les commandes. J'ai eu un ami que j'ai dû laisser car 'étais en train d'y passer avec lui. Ces cycles étaient d'environ six mois et aucun médicament ne venait à bout de contrôler. J'ai adoré cet ami. Un non-choix extrêmement déchirant. Jusqu'à ce que je e rende compte que quand j'étais moi et que je m'affrmais, il perdais tout intérêt en moi... Chacque personne a un profil différent, personne d'autre que des professionnels/les j'ajoute compétents/tes car ce n'est pas toujours le cas, ici au Québec, l'accès est extrêmement difficile, personne d'autre, disais-je peut aider sur le plan médical.

    Prends bien soin de toi et continue à faire ce qui te fait du bien, Zéo ¦-)

    6
    Ellen P
    Samedi 23 Février 2013 à 18:11

    Pour l'auteure :

    Chère Sylvie, la seule chose qui peut rendre fou c'est l'incompréhension des autres et croyez-moi, vous n'êtes pas une " bipolaire ordinaire", sinon vous n'auriez pas écrit un texte aussi brillant rempli de sensibilité ... Hélène Pasquier.

    5
    Ellen P
    Samedi 23 Février 2013 à 17:37

    Je serais si heureuse de parler avec cette personne qui a écrit ce texte si émouvant.

    J'ai reconnu beaucoup de choses atroces que j'ai longtemps ressenties pendant 15 ans.

    Aujourd'hui, je suis débarrassée de tout contact avec les psychiatres, j'ai juste un traitement qui me stabilise, je n'ai plus de peurs, ni d'angoisses, je suis même heureuse et apprécie à nouveau la vie !

    J'aimerais ainsi lui raconter comment j'ai mis un terme à cette terrible maladie.

    Merci Zéo de m'avoir fait partager ce texte !

    4
    artobazz Profil de artobazz
    Mercredi 16 Janvier 2013 à 22:55

    MDH

    Merci! Je transmettrai avec plaisir à l'auteure.

    Zéo ¦-)

    3
    MDH
    Mercredi 16 Janvier 2013 à 13:50
    Merci pour ce texte,efficace remise en question pour les professionnels en santé mentale.Atransmettre à l'auteur,on navigue,on tangue un peu mais on essaie te tenir le cap soignant,humain tout court et ce témoignage littéraire agit comme une corne de brume.Merci
    2
    artobazz Profil de artobazz
    Mercredi 16 Janvier 2013 à 04:30

    Merci pour ton commentaire, je vais le transmettre à l'auteure.

    Zéo ¦-)

    1
    Mercredi 16 Janvier 2013 à 02:56

    Superbe récit! C'est si bien écrit!  Je me suis retrouvée en partie dans ces lignes.  Un gros merci pour ce partage.  

    Je suis en train d'écrire un récit autobiographique portant sur mon expérience du trouble bipolaire du post-partum.  Je vous invite à le lire dans la section "Mon livre" de mon blogue (www.post-partum-bipolaire.me).

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :