• écri

    Proésie

     

     

    écri

     

     

     

    « concertfilous »

  • Commentaires

    6
    artobazz Profil de artobazz
    Mercredi 29 Août 2012 à 01:44

    F,

    Image trop lourde peut-être pour ton ordi? En as-tu changé, finalement?

    Je t'envoie en attaché. J'aime beaucoup ce texte.  Il fonctionne en zèbre, tout en réseaux de sens en grappes et superposés. Que tu le lises serait un plaisir pour moi.

    À+ ¦-)

     

    5
    Le factotum
    Mardi 28 Août 2012 à 13:34

    Je n'ai accès qu'à un début d'image sans écriture. Ne t'inquitète pas. Passe une belle journée!

    4
    artobazz Profil de artobazz
    Mardi 28 Août 2012 à 13:28

    Comment ça? Que se passe-t-il? Dois-je m'inquiéter? Eh! Dis!

    Pas encore couchée, moi. Quoi? Pas surpris? ;)

    Dis, hein... pourquoi?

    :-/

    3
    Le factotum
    Mardi 28 Août 2012 à 13:17

    Je ne peux pas lire! Sniffffff!

    2
    artobazz Profil de artobazz
    Lundi 27 Août 2012 à 23:06

    jtbegonia

     

    D'abord bienvenue ici merci beaucoup d'être venu/e commenter. C'est très très gentil! Et très très apprécié. les commentaires ici-même.

     

    Ton commentaire est intéressant car le lire est un peu entrer dans le cerveau de qui lit et j'adore ça. Mon cerveau à moi, fonctionne naturellement comme ce qui est écrit. Cerveaux droit et gauche fonctionnent ensemble 24/24 et de manière à connecter toutes sortes d'informations qui peuvent paraitre comme des chevaux sauvages (j'aime cette partie de ta description). 

     

    Laspect liquide de l'absence de ponctuation, j'aime énormément cette manière de dire. Cela permet de nouveaux enchainements et de nouveaux réseaux de sens apparaissent.

     

    Clique sur ce lien pour « Courir » sans te presser! ;)

    « Courir » est ici

    Il y a un petit moteur de recherche « Rechercher sur ce blogue » qui fonctionne très bien dans la colonne de droite, juste au-dessus des es archives. J'ai du ménage de liens à faire, que je remets toujours maintenant que je classe mieux!

     

    Les cerveaux comme le mien, on appelle cela gentiment êre zèbre. L'impression d'obstacles n'est pas voulue autrmeent que l'effet poétique un peu à l'écart du sens prdinaire pour le dire comme ça. La pensée, enfin le cerveau, fonctionne naturellement comme ça. Mais je suis habituée à me faire répondre « Je ne comprends pas ». D'autant précieux ton commentaire qui prendle temps, ton temps, d'expliquer ce que tu ressens.

     

    Enfin, merci aussi de te préoccuper de « l'insoutenable légèreté de l'être » pour reprendre la phrase célèbre de Kundera, du monde. En lisant en haut, « Valeurs fondamentales ici », tu constateras que cela occupe beaucoup d emon tmeps, mon coeur, mon énergie aussi.

     

    À très bientôt!

     

    Zéo

     

     

     

     

    1
    jtbegonia
    Lundi 27 Août 2012 à 21:50

    Lire  c'est s'accrocher, se raccrocher ... pour s'envoler avec  et là... j'ai un peu de mal à m'en tenir à tes couleurs vives qui explosent ...ne sachant la route à prendre, ni comment contruire l'image-équilibrée permettant de penser tranquillement. Kaleidoscope. Il y souffle une tempête tout autour,  comme si tu tenais à en barrer un peu l'accès, à être le seul, l'exclusif chef-d'orchestre interprétateur de sens bruts, ébouriffés, écorchés, oui ! ... Rester maître de ces mots parfois dissonants, indomptés, comme le seraient des chiens non dressés, des chevaux non débourrés  à montrer en spectacle. Sauvagerie majestueuse, nature et liberté... brutalité, incompréhension aussi. Bien-sûr la poésie, la musique des phonèmes et ce rythme sans retenues, glissant. Les lettres aglutinées  "naviguent" au gré des flots... ( bien vu, l'aspect liquide de non-ponctuation) comme le feraient des bouchons éparpillés dans un liquide agité... Il n'y a aucune direction à prendre qu'on se le dise ! Cependant  j'ai aimé me laisser bercer,.... heurter parfois  !... pour avoir lu, relu tes textes un certain nombre de fois, en sonder les effets, pour avoir essayé de chercher d'autres écritures  venant de toi, y trouver les traits communs... déçu ne n'avoir pu accédé à.... "courir" car je cours après tant de choses mais aussi pour le fun, pour l'effort et ce qu'il entrouvre ! La photo et la mise en page  aident sensiblement à cette lecture. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :